Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 12:56

Article 23 aout La Dépêche du Midi

Photo © Michel Chalié  

Article de la "Dépêche du Midi" du 23 août 2011 - Georges Raysse

 

 

> ARTICLE du 13 octobre 2011 - La Dépêche du Midi - Sud Est - Georges RAYSSE

 

Lacroix-Falgarde. Sauver le vieux pont

Pinsaguel. Mobilisation pour sauver le vieux pont

La signature des pétitions mobilise citoyens et élus. 2 000 signatures ont été enregistrées/Photo DDM.
La signature des pétitions mobilise citoyens et élus. 2 000 signatures ont été enregistrées/Photo DDM.
La signature des pétitions mobilise citoyens et élus. 2 000 signatures ont été enregistrées/Photo DDM.

Samedi , le comité de défense, soutenu par le maire, Christophe Laverty, a fait signer sur la place du centre commercial « Verte Campagne » la pétition lancée pour la sauvegarde de l'ouvrage. On dépasse aujourd'hui les 2 000 signatures. Sur la façade de la mairie, le conseil municipal a accroché une banderole qui incite le passant à signer la pétition. Les associations de cyclotouristes sont venues apporter leur solidarité au comité qui popularise aussi sa lutte sur Internet.

Circulation des cyclistes et des piétons

L'incendie d'une voiture sur le pont, à l'automne 2010, a conduit le conseil général, par mesure de sécurité, à interdire toute circulation et à poser de fortes grilles à chaque extrémité. Il a envisagé la démolition et l'estime à 430 000 € TTC.

Le conseil municipal de Lacroix-Falgarde, après en avoir délibéré, a demandé la conservation de l'ouvrage pour une circulation douce des piétons et cyclistes (le pont est déjà inscrit sur le plan de déplacements urbains de la région tulousaine pour un tel usage) Les réparations nécessaires, selon le conseil général coûteraient 620 000 € TTC.

Il accepte de prendre en charge l'équivalent des frais de démolition et demande aux collectivités locales de financer la différence soit 190 000 €.

Toutes les collectivités locales semblaient a priori d'accord pour sauver le pont. Le Sicoval et Lacroix - Falgarde attendent des réponses fermes de la Cam, de Pinsaguel et du Sivom Pag. Une réunion rapide des cinq collectivités serait la bienvenue pour arrêter la participation de chacun.

 

http://www.ladepeche.fr/article/2011/10/13/1191228-lacroix-falgarde-sauver-le-vieux-pont.html

 

 

> ARTICLE du 24 novembre 2011 - La Dépêche du Midi - Grand Sud -


Pinsaguel et sa Région

Pinsaguel. Le Pont de fer suspendu à son avenir

L'association Vélo Toulouse est venue apporter son soutien au comité de sauvegarde du vieux pont en fer. La pétition sur Internet a déjà rassemblé plus de 2200 signatures et elles continuent d'arriver. (www.petitionpublique.fr/)
L'association Vélo Toulouse est venue apporter son soutien au comité de sauvegarde du vieux pont en fer. La pétition sur Internet a déjà rassemblé plus de 2200 signatures et elles continuent d'arriver. (www.petitionpublique.fr/)
L'association Vélo Toulouse est venue apporter son soutien au comité de sauvegarde du vieux pont en fer. La pétition sur Internet a déjà rassemblé plus de 2200 signatures et elles continuent d'arriver. (www.petitionpublique.fr/)

Une réunion concernant l'avenir du Pont en fer sur l'Ariège s'est tenue à la mairie de Lacroix-Falgarde le 21 octobre 2011, en présence des représentants des municipalités riveraines : Lacroix-Falgarde, Pinsaguel, Goyrans, Pins-Justaret, des conseillers généraux des canton de Castanet-Tolosan et de Portet-sur-Garonne, des représentants du conseil général et de ceux du comité de sauvegarde.

Le conseil général a précisé de nouveau sa position : une étude de vieillissement de l'ouvrage qui date de 2004 a montré que l'ouvrage ne présentait plus aucun intérêt pour la voirie départementale. L'incendie, en 2010 d'une voiture volée a aggravé la situation et le conseil a retenu deux solutions : soit la démolition (430 000 €) soit la réhabilitation en passerelle piétons et vélos en récupérant la structure métallique avec passage en bois (620 000 €). Cette solution ne pourrait être envisagée que si les collectivités locales concernées reprenaient l'ouvrage. Dans ce cas, le conseil général s'engage à financer la remise en état dans la limite du coût de la démolition, 190 000 € restant à la charge des collectivités locales. La procédure en cours avec l'assurance du véhicule pourrait éventuellement diminuer ce coût.

Depuis cette réunion, la commune de Lacroix-Falgarde a adopté une délibération pour une participation de 40 000 € et suite à un avis favorable de sa commission transport, le SICOVAL doit prendre la même lors d'une de ses réunions du mois de décembre. En 2012, la commune doit donner la compétence voirie au SICOVAL qui serait donc le propriétaire de la moitié du pont et de la voirie y conduisant, sur la rive droite ; il en assurerait l'entretien. A ce jour, la rive droite a donc répondu positivement à la demande de conservation du pont pour un usage piétons et vélos.

Le comité de sauvegarde attend maintenant une réponse positive de la rive gauche, de la CAM et de la commune de Pinsaguel. D'ici là, de l'eau aura encore coulé sous le Pont de fer.

 

http://www.ladepeche.fr/article/2011/11/24/1223592-pinsaguel-le-pont-de-fer-suspendu-a-son-avenir.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Comité du Pont en fer
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du Comité du Pont en fer
  • : Sauvegarde du Pont en fer sur l'Ariège, sur les communes de Lacroix-Falgarde et Pinsaguel en Haute-Garonne: pétition en ligne, actualités, calendrier des actions, photos...
  • Contact

Recherche

Liens